Logo Université Laval Logo Université Laval

Faculté d'aménagement,
d'architecture,
d'art et de design

Centre de recherche
en aménagement
et développement

La Presse + | Une plus grande place aux acteurs locaux

 

Article paru dans La Presse + le 18 mars 2018 par Jean Dubé


Comment faciliter le développement économique des régions ? Voici une question qui est loin de faire l’unanimité chez les chercheurs universitaires. Mettons une chose au clair : une solution miracle ça n’existe pas. Comme le disait si bien une ancienne pub : « Si ça existait, on l’aurait. »

Il est vrai que les inégalités régionales préoccupent de plus en plus. Alors que les centres urbains ne cessent de croître et de s’enrichir, de nombreux petits villages font face à un vieillissement accéléré et à une décroissance rapide. Cette situation entraîne indubitablement une pression sur les finances publiques : les urbains cherchent un moyen de financer de nouveaux services publics et de nouvelles infrastructures, alors que les ruraux peinent à conserver leurs acquis. S’il y a d’heureux problèmes liés à la croissance, il y a des défis aussi importants liés à la décroissance.

Une solution longtemps proposée par les gouvernements afin d’aider le développement économique des régions a été de faciliter (et favoriser) l’implantation de grandes entreprises en région. L’arrivée de ces nouveaux acteurs a pour effet de donner du travail à une bonne partie de la population, favoriser une hausse des revenus de travail et stimuler les autres entreprises locales. Si cette solution a l’avantage de donner des résultats positifs à court terme, elle n’est pas sans inconvénient à moyen et long terme, et ce, pour au moins trois raisons majeures.

Premièrement, les grandes entreprises offrent habituellement des salaires plus élevés que les entreprises locales. Ce rapport défavorable aux entrepreneurs locaux a parfois pour effet de décourager l’entrepreneuriat.

Qui voudrait gagner un salaire de 25 000 $ par an en travaillant 70 heures par semaine alors qu’il est possible d’en gagner le triple en travaillant deux fois moins longtemps ?

De la même manière, comment être concurrentiel dans le recrutement lorsqu’on ne peut qu’offrir un salaire de 12 $ heure alors que le voisin en offre 25 $ en plus des avantages sociaux ? La présence de « rentiers encombrants », pour reprendre une expression connue en développement régional, a pour effet d’augmenter la dépendance des régions aux décisions de localisation des grandes entreprises.

Deuxièmement, puisque le centre décisionnel des grandes entreprises est localisé ailleurs dans le monde et que les capitaux proviennent de l’étranger, les régions deviennent plus vulnérables lors de ralentissements économiques. Les grandes entreprises sont souvent les premières à rationaliser les effectifs afin de contrôler leurs coûts d’opération à court terme. Ces compressions ne sont pas sans importance pour les commerces locaux qui doivent faire face à une diminution accélérée de la demande.

{…}

Lire l’article complet : Une plus grande place aux acteurs locaux